Accueil Actualités Normandie impressionniste 2020. Des expositions à visiter à la maison

Normandie impressionniste 2020. Des expositions à visiter à la maison

FMA0NOR014V53EX2N

Description

[Source Ouest France]

Entravé par le confinement, le festival se poursuit sur internet. Une dizaine de musées invitent à la visite virtuelle de leurs expositions. Des immersions interactives en 3D, en accès libre et gratuit.

Crise sanitaire oblige, les musées ont dû refermer leurs portes, le 29 octobre, mais comme lors du premier confinement, leur vie se poursuit sur Internet.

Une dizaine d’établissements participant au festival Normandie impressionniste, qui devait s’achever ce lundi 16 novembre, proposent ainsi de le prolonger à travers une immersion virtuelle interactive en 3D dans leurs salles. Vous pouvez y déambuler via un ordinateur, une tablette ou un smartphone ; zoomer sur un tableau ou lire les cartels des œuvres… Tout cela depuis votre canapé.

À Rouen, la Réunion des musées métropolitains invite à visiter six expositions et trois projets contemporains, achevés ou en cours. On peut découvrir, au musée des Beaux-Arts, les Renoir et Pissarro collectionnés par François Depeaux et au musée de la Céramique, les magnifiques vases et plats de Camille Moreau-Nélaton. Au musée de Vernon, on peut voir Renoir peindre en famille dans l’exposition Dans l’atelier. Au Havre, le site du musée d’art moderne André Malraux (MuMa) montre comment les peintres impressionnistes se sont emparés de la représentation de l’éclairage nocturne.

« Passage à l’acte de la numérisation »
Rien ne remplace le rapport aux vraies œuvres et l’émotion qu’elles suscitent , concède l’éditeur Benoit Eliot qui réalise ces visites numériques avec sa société Octopus (www.octopus3d.com). Il travaille avec un appareil photo panoramique 360°, doté de capteurs haute définition, réalisant une succession de prises de vue, et du matériel utilisé par les géomètres pour mesurer par infrarouge les distances et cartographier les pièces en milliers de points. Même si ces visites ne sont pas l’exacte vérité, elles permettent aux musées d’inventer de nouvelles pratiques culturelles et de renouveler leurs publics. Pour beaucoup, le confinement a été le moteur du passage à l’acte de la numérisation de la médiation. Et pour rassembler toutes ces visites virtuelles, Benoit Eliot vient de lancer un nouveau site : www.culture360.fr

mmersion en 3D Le MuMa du Havre avait déjà proposé des visites virtuelles lors des expositions « Né(e)s de l’écume et des rêves en 2018, et Dufy au Havre en 2019 : « Cela permet de les présenter aux journalistes pour les inciter à venir, de les montrer aux prêteurs ou aux internautes qui peuvent habiter à l’autre bout de la planète comme d’en garder la trace et la mémoire » , commente Catherine Bertrand, déléguée aux relations extérieures. La formule séduit. Le musée Flaubert et d’histoire de la médecine a adopté ce procédé dès mi-février, et reçu plus de 5 200 visites. Le musée des Beaux-Arts de Caen s’apprête à proposer une immersion en 3D de ses collections permanentes.

Pour profiter de ces visites virtuelles : www.normandie-impressionniste.fr/fr/visites-virtuelles et www.culture360.fr

Tarifs

Prestations

Ouvertures

Labels & classement