trois chevaux

Julie et Philip

La passion du cheval comme point de départ

Dans le monde équin, l’écurie Prévost-Baratte, au Mesnil-Eudes fait figure de référence dans le domaine du débourrage et pré-entrainement des jeunes chevaux de course. C’est d’abord dans une logique professionnelle que Julie et Philip ont fait le choix de poser leurs valises au cœur du Pays d’Auge en 2005.

Avant d’arriver dans le Calvados, Julie et Philip ont travaillé durant deux ans en Grèce, face à la perte de vitesse du pays, ils souhaitaient revenir en France. Un ami, installé dans le Calvados, leur fait part d’une opportunité : les anciens propriétaires de l’écurie cherchaient des locataires pour gérer les lieux, le couple est alors engagé. C’est finalement en août 2009 que Julie et Philip ont l’opportunité d’acheter la propriété et franchissent le pas.

Cette opportunité s’est transformée en évidence. « Le Calvados et une terre de cheval, dans le Pays d’Auge nous sommes au cœur de l’élevage de pur-sang. C’est un réel atout d’être installé ici » précise Julie. La proximité avec Paris était également un argument capital. « Beaucoup de nos clients viennent d’Ile-de-France, cela leur permet de venir voir leurs chevaux régulièrement, nos échanges avec eux sont facilités » ajoute-t-elle.  Pour Philip Prévost-Baratte, avoir une entreprise équine située dans le Calvados « c’est un gage de qualité, car le territoire bénéficie d’une bonne image en termes d’élevage. Nous sommes à la campagne, mais sans les inconvénients, car il y a un réel dynamisme ! »

Au cours des dernières années, le couple a fait évoluer l’entreprise, passant notamment de 25 à 51 hectares, une piste d’entraînement a été créée et un nouvel hangar a été construit. Dans le cadre de leur développement, Julie et Philip ont pu bénéficier d’aides de la région Normandie. « Nous aurions réussi à nous développer sans ces aides, mais cela aurait été moins rapide, la région a été un facilitateur dans notre projet » ajoute Julie Prévost-Baratte.

Si l’attrait professionnel ne fait nul doute dans leur choix, côté personnel, c’est le cadre de vie du territoire qui a fini de les convaincre. La proximité avec le littoral et les grandes villes, la richesse gastronomique et historique du département ainsi que la facilité de forger un nouveau réseau amical ont été des leviers d’épanouissement sur ce territoire.

En aucun cas ils ne souhaiteraient quitter le Calvados. Julie et Philip ont la profonde certitude d’avoir fait le bon choix, et c’est avec des projets plein la tête qu’ils envisagent l’avenir. Une des bâtisses devrait notamment être agrandie pour accueillir un gîte. « Nous avons une réelle demande sur ce type de prestation, entre autres pour notre clientèle étrangère qui souhaitent rester à proximité de ses chevaux quelques jours. Cela représentera un standing adapté à ce type de clientèle et une solution complémentaire à l’offre d’hébergement existante sur Lisieux. Philip Prévost-Baratte d’ajouter « On ne se projette pas ailleurs que dans le Calvados, on a développé l’entreprise, on a réussi professionnellement et les enfants sont heureux. Ce qu’on souhaite, c’est continuer de se développer afin de s’inscrire définitivement dans le paysage équin ».

À travers le discours du couple, on comprend que c’est définitivement la passion qui les a mené jusqu’ici. Leur métier, ils souhaitent le faire connaître et lever les fausses perceptions à propos du monde des courses. « Contrairement à l’idée reçu, c’est un sport populaire et qui n’est pas réservé qu’à une élite. Nous souhaitons faire ressentir cela comme un spectacle. Notre priorité est de faire découvrir notre milieu et surtout attirer les jeunes en apprentissage, car une fois encore, ce milieu est méconnu ». Dans le domaine des courses, il y a vraisemblablement un dynamisme d’employabilité insuffisamment exploité. Au sein d’un secteur qui ne connaît pas le chômage, recruter devient pourtant de plus en plus difficile. Julie et Philip Prévost-Baratte attendent avec impatience de pouvoir organiser les prochaines portes ouvertes, afin de partager avec le plus grand nombre leur métier et leur passion du cheval.

En savoir plus : http://ecurieprevostbaratte.com/

Partagez vous aussi votre témoignage

Par choix ou par hasard, il y a d’innombrables raisons pour s’installer dans le Calvados. Et vous qu’elles sont les vôtres ?

Partager mon témoignage 
Vue Sur Caen Depuis L Abbaye Aux Dames

Découvrez aussi

Newsletter Vivre Dans Le Calvados