Maisons colorées au bord de l'eau

Immobilier en Normandie : où habiter en bord de mer ?

Quoi de neuf dans le Calvados Immobilier en Normandie : où habiter en bord de mer ?

Où acheter, où louer en Côte de Nacre ou en Côte Fleurie

Habitations

Habiter en bord de mer, c’est plus cher

Le littoral du Calvados attire toujours autant, et les chiffres de l’immobilier y sont logiquement supérieurs à la moyenne du département. De Courseulles-sur-Mer à Honfleur, nombreux sont ceux qui posent chaque année leurs valises et en font leur nouveau paradis. Le choix reste assez vaste, même si la pression immobilière continue d’augmenter, et les prix avec. Entre octobre 2021 et février 2022, le prix d’achat moyen d’un mètre carré en maison a par exemple augmenté de 8% à Honfleur, 5% à Deauville et 17% à Cabourg.

Habiter sur la Côte Fleurie

La Côte Fleurie, très recherchée

Plus proche de Paris, la Côte Fleurie séduit par ses villas cossues et ses stations balnéaires de charme : Cabourg, Houlgate, Deauville, Trouville, Honfleur... Toutes ces communes bénéficient d’un cadre de vie très apprécié et associé à tous les services et commerces d’une petite ville. Elles constituent néanmoins une bulle immobilière, avec des prix d’achat très supérieurs aux alentours (5 300 € le mètre carré, contre 2 280 € dans le Calvados). Le marché y est très spécifique, notamment à Deauville, où les prix sont « de type station balnéaire haut de gamme à forte notoriété », selon un agent immobilier deauvillais.

Sur les hauteurs d'Arromanches les Bains

Le mètre carré, 4,5 fois moins cher qu'à Paris !

En février 2022, le prix du mètre carré pour une maison à Deauville s’élevait en moyenne à 5 530 euros, contre 4 070 euros à Cabourg ou 3 200 euros à Houlgate. Côté appartement, il faut compter 6137 euros le mètre carré à Deauville, 4 608 euros à Cabourg et 3 767 euros à Houlgate. Pas de quoi effrayer les Parisiens, où les chiffres à l’achat restent très largement supérieurs : environ 4,5 fois plus chers en moyenne !

Plage d'Hermanville

La Côte de Nacre, le vent en poupe

La Côte de Nacre, de l’autre côté du cours d’eau de l’Orne, n’est pas en reste, même si les prix de l’immobilier y sont moins élevés. Historiquement, le territoire compris entre le nord de Caen et le littoral est considéré comme le triangle d’or immobilier de l’agglomération. C’est là que se concentrent les plus belles villas et les propriétés les plus cossues, tout comme une offre développée de restauration et d’hôtellerie. Ce secteur, d’ordinaire plus discret que sa voisine de Côte Fleurie, attire aujourd’hui les nouveaux aspirants à une vie en bord de mer.

Maison à colombages

Ouistreham très prisée

Sur la côte, le mètre carré se négocie au-delà des 3000 euros, selon les chiffres de Logic Immo. Parmi les secteurs les plus recherchés figure par exemple Ouistreham, à 15 kilomètres au nord de Caen et accessible par une voie rapide : la commune affiche une moyenne de 3 220 euros le mètre carré. Plus à l’ouest, Saint-Aubin-sur-Mer propose un prix moyen de 3 500 euros le mètre carré en appartement, et 3 180 euros en maison. Courseulles-sur-Mer, à l’extrémité ouest de la Côte de Nacre, vend ses propriétés avec un coût moyen de 3 120 euros le mètre carré.

Villas de bord de mer

La location enbord de mer

Pour une location dans un premier temps, pour mieux apprécier votre nouvel environnement, il faut compter sur un prix de loyer moyen de 13,1 € le m2 sur la Côte Fleurie, selon les chiffres Clameur. Ce sont les prix les plus importants de la région, à comparer aux 11,7 euros le mètre carré dans le Calvados, soit tout de même... trois fois moins cher qu’à Paris.

Toutes les agences immobilières et les services de logement du Calvados sont à retrouver sur notre carte interactive.

Découvrez aussi

Newsletter Vivre Dans Le Calvados